Château LATOUR MARTILLAC // Alain Denis

Chateau Latour Martillac
Chateau Latour Martillac

8 Chemin La Tour 33650 Martillac
Tél : 05 57 97 71 11

GPS 44°43″20″ »N – 0°33″12″ »E

> Visites sur rendez-vous du Lundi au Vendredi de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00,

le Samedi de 10h00 à 12h00

> Fermé le Dimanche et jours fériés

> Visites guidées en français, anglais, allemand, espagnol

> Dégustation de 7 euros par personne

Cru classé dès 1953 pour ses vins rouges et blancs, le Château Latour-Martillac doit son nom à la tour ornant sa cour d’honneur. Cette tour, qui renferme un escalier en vis, ne parait pas antérieure à la fin du XV° siècle.

Elle est le dernier vestige d’une construction primitive dont l’origine pourrait être une maison forte médiévale. La cour est fermée au sud par un logis à un seul niveau, d’une élégante simplicité. Cette chartreuse du XVIII° siècle, remaniée au XIX°, typique du bordelais, est d’une architecture parcimonieuse en décors. Chaînes à refends et encadrements de baies, offrent une petite fantaisie.

Elle s’ouvre pleinement vers terrasse et jardins, avec une belle vue sur le paysage où la vigne règne sur les croupes de graves. Les dépendances, long ensemble, de constructions diverses dont les plus anciennes remontent au XVIII° siècle, décrivent un léger arc de cercle en bord de voie.

La vigne est cultivée sur le domaine au moins depuis le XVIII° siècle, de façon conséquente, et visiblement le vin produit acquiert une renommée certaine, au cours du siècle suivant. Le domaine, qui avait attiré l’attention d’Edouard Kressmann, négociant à Bordeaux depuis 1871, est acheté par son fils Alfred, en 1930. Il s’attache alors au développement du domaine, et notamment du vignoble rouge sur la remarquable croupe graveleuse du village de Martillac. Aujourd’hui Loïc et Tristan Kressmann, poursuivent la tradition familiale pour tirer le meilleur de cet authentique terroir de Graves.

Alain DENIS sculpteur céramiste né le 17 janvier 1949 à Gradignan vit et travaille à Gradignan, responsable de l’animation de modelage de l’ancienne poterie de Gradignan.

Mais comment a-t-on encore la prétention de pouvoir créer quand on connait les œuvres de Brancusi, Miro, Duchamps, Moore, Picasso et les autres.

Cela ne me semble possible que dans une démarche de sincérité et de modestie.

La création nous aide à être soi, être soi c’est prendre conscience de son individuation condition pour se sentir bien dans sa communauté et accepter l’autre.

Pour s’ouvrir sur le grand extérieur il faut des partenaires comme Mr KRESSMANN propriétaire du Château LATOUR MARTILLAC qui me fait l’amitié d’organiser mon exposition cette année.